5.6.07

Une bouffé d'oxygène




Rien ne remplace un petit moment sur la plage déserte pour se ressourcer. C'est la raison pour laquelle j'aime y aller quand personne n'y songe. Pas de musique hurlante, de ballon fonceur, de cris rageur. Rien, rien d'autre que la plainte des vagues qui viennent mourir sur le sable.

2 commentaires:

Marie a dit…

Rhaa que c'est beau! Quelle est la température? Il ne fais pas trop chaud sur le sable? A Nagasaki le soleil était très mauvais, une après midi sans chapeau était synonyme d'insolation!

liane a dit…

non marie pas trop chaud il peut faire jusqu' à 36° au soleil en ce moment mais pas ce jour là. Il faisait bon dans les 29° voir 30°.
Le soleil était caché par la couche nuageuse. J'aime bien ce temps.